L'histoire de mes cravates 7 plis

Une pièce très spéciale

Je voulais créer une pièce très spéciale pour me souvenir de ma grand-mère.

Face à son succès, je n’ai, depuis, jamais arrêté de les confectionner.

Pourquoi ?

Parce qu’elles sont rares et très difficiles à trouver et requièrent un savoir faire très particulier.

Et moi j’aime faire ce que personne ne fait.

Les cravates 7 plis demandent un réel savoir faire traditionnel.

Aujourd’hui, nous ne sommes plus qu’une petite dizaine au monde à encore les faire.

Et ça m’a vraiment motivé.

Comme beaucoup de mes pièces j’aime proposer ce qui ne se fait plus, ou presque...

Mes cravates 7 plis font le pont entre fabrication traditionnelle et assemblage de tissus contemporain.

Vous remarquerez que je n’ai pas hésité à rajouter de petits détails sartoriaux comme le fil d’aisance à boucle ou la couture point sellier.

J’ai justement voulu faire un petit clin d’oeil au travail manuel des selliers dans la maroquinerie en réalisant ce type de coutures.

Pour ce faire, nous utilisons deux aiguilles fixées sur les extrémités d'un même fil que l’on passe alternativement au dessus et en dessous à chaque point. Sur nos cravates, les points de couture sont tous les 2 à 3 mm.

A quoi ça sert le point sellier ?

Mettre une petite touche de couleur, enjoliver le produit, le rendre unique. J’adore les détails qui ne se remarquent pas au premier coup d’oeil.

Quand l'accessoire devient essentiel.

D’ailleurs, je vous ai déjà dit que j’aimais dire que “l’élégance, c’est ce qui ne se voit pas”.

Un travail complexe et caché

Le porteur sait qu’il a une oeuvre d’art autour du cou mais les autres ne le perçoivent pas.

A première impression, elle ressemble à une cravate normale... En la retournant, on y découvre ce travail de perfection.

C’est ce que je trouve excitant.

Pour fabriquer une cravate 7 plis, on utilise 2 fois plus de matière et on met 2 fois plus de temps que pour la réalisation d'une cravate normale (3 plis).

C’est donc une cravate très gourmande à la fois en terme de matière et de temps de confection.

Il est donc normal qu'elle ait un coût supérieur à une cravate 3 plis.

Le point sellier finissant par un travetto (renfort de fermeture) et le fil d’aisance à boucle, pour que le tissu reprenne sa place après le port.

Je vous laisse les découvrir …

Newsletter
Recevez toutes les offres, infos et exclusivités de la boutique