Mes écharpes en flanelle

Je n’avais jamais fait d’écharpes auparavant. C’était la première fois que je me lançais dans l’aventure.

Confectionnées avec passion, j’aimerais vous raconter son histoire :

En hiver 2016, suite au succès des cravates en flanelle, et alors que je préparais ma nouvelle collection chez mon fournisseur italien, Vitale Barberis Canonico (plus vieux tisserand de tissu en laine haut de gamme mondial), j'ai eu l'idée de proposer autre chose que des cravates.

Pourquoi pas une écharpe?

N’ayant jamais travaillé et confectionné mes propres écharpes, j’ai saisi l’opportunité. J'avais déjà ma petite idée en tête.

J’en parle alors à Marie, la coupeuse, et je la vois hésiter, elle n’était pas sûre du rendu mais en réfléchissant un peu, elle s’est convaincue à couper les tissus pour en faire des écharpes.

Sur mon iPad, je recherchais des dimensions qu’on retrouvait sur le marché. Je fais couper une dimension standard alors trouvée, la passe autour du cou et me dis qu’elle est bien trop courte, elle tombe au deuxième bouton de ma chemise.

J’ai toujours été frustré des écharpes trop peu généreuses. Je n’ai jamais compris pourquoi les longueurs d’écharpes étaient si courtes sur le marché.

J’ai donc demandé à Marie d’ajouter 30 centimètres supplémentaires. Je la repasse et trouve la dimension idéale, plus longue que ce qu’il se fait habituellement.

J’étais vraiment content du résultat mais pas encore satisfait.

De retour chez moi, je rappelle mon atelier et demande de couper un lot d’écharpes et de les roulotter à la main, comme mes pochettes. Roulotter les bords des écharpes allaient permettre au tissu de mieux tenir et de ne pas s’effiler.

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas sur certaines écharpes, c’est qu’elles s’accrochent très facilement. Je voulais donc y remédier et ajouter ce petit détail, qui n’en est finalement pas un.

La couturière me dit alors que je suis fou, mais j’avais vraiment envie de tester. Comme quoi, même si l’idée paraissait folle, il fallait que j’aille au bout et voir le rendu sur les premiers prototypes.

Le rendu de la première écharpe était bien mais il manquait quelque chose, des détails que personne n’a vu sur une écharpe (même si en soi, personne ne voit des écharpes en laine dédiées aux costumes).

J’ai pensé à rajouter une finition en croix sur le bord de l’écharpe, une marguerite ainsi que deux travetti, détails que l’on retrouve sur les manches de chemises pour éviter que la couture ne saute.

J’ai donc commandé 50 écharpes à mon atelier…et elles sont parties en seulement 1 semaine!

Vous verrez que j’ai aussi joué avec des nouveaux tons de couleurs notamment pour accorder le tissu aux petits détails de l’écharpe. J’ai créé un bel ensemble à la fois pour le rendu des couleurs et des motifs (notamment à carreaux).

Je vous laisse les découvrir …

Newsletter
Recevez toutes les offres, infos et exclusivités de la boutique